filoulaterre

Lèves-toi, debout Lèves-toi pour tes droits Lèves-toi, debout N'abandonne pas le combat

REMISE EN FORME

Conséquences de la rupture de l’équilibre acido-basique – Comment y remedier ?

                                 Categories : Nutrition  

III) Conséquences de la rupture de l’équilibre acide-base.Comme nous l’avons vu dans l’article précédent l’alimentation moderne est de plus en plus acide.
Quels sont réellement les conséquences pour la santé et la performance de l’athlète face à ce problème?En général c’est tout le corps qui en pâtit, vieillit et s’épuise totalement tant au niveau psychologique que physique. L’encrassage de l’organisme, le dysfonctionnement cellulaire et l’intoxication des organes provoquent la sénescence accélérée des tissus .Voici quelques exemples des conséquences d’une acidité trop élevée : 

  • Muscles et tendons : crampes ,douleurs musculaires, tendinite,Ostéoporose.
  • Articulations : inflammation ou arthrite,
  • Intestin et système digestif : colite, entérite, brûlures diverses dont anales,
  • Vessie et reins : mictions douloureuses, voire même infections (urétrite, cystite),
  • Problèmes capillaires: cheveux ternes, cassants ,mais aussi perte de cheveux.
  • Résistance a l’insuline :surpoids.
  • Problèmes d’ongles (taches blanches, ongles cassants, dédoublés),
  • Problème de dents c’est a dire érosion dentaire,- carie dentaire,inflammation des gencives ou gingivite, déchaussement ou maladie parodontale.
  • Problèmes de peau :sèche, fissurée ou crevassée eczéma, démangeaisons, rougeurs,
  • Perte accélérée des muscles ou fonte musculaire générée par l’acidose chronique,difficulté à récupérer spasmes musculaires
  • Vieillissement accéléré par dépôt des acides dans les tissus c’est ce que l’on appelle Acidose Tissulaire.
  • Tendance dépressive 
  • Altération de l’état général : fatigue chronique ou permanente, déficience progressive des défenses immunitaires donc grande réceptivité aux infections tendance à l’hypoglycémie…due à l’hypoxie (manque d’oxygène) et au ralentissement des fonctions enzymatiques provoqués par l’acidose.
  • L’hyperacidité est une des quatre causes majeurs de l’apparition de cancers.

Différence entre cellule cancéreuse et cellule normale

Une alimentation riche en acide entraine une surcharge d’acidité systéique même chez les sujets bien portants. Cette surcharge augmente avec la diminution de la fonction rénal.

1) La déminéralisation

L’ostéoporose: Une des Conséquences grave de la rupture de l’équilibre de notre corps.
Le Corps comme nous l’avons vu utilise des tampons pour rétablir l’équilibre : ici c’est la fuite du calcium osseux qui sert à compenser.

Chaque fois qu’on avale un gramme de protéines animales en plus, on perd généralement 1 mg de calcium. De même, plus on mange de sel, plus on perd de calcium : 2,5 g de sel fait fuir 15 mg de calcium.

Attention cela ne veut pas dire qu’en mangeant autant de céréales on sera épargné de cette fuite du calcium – au contraire les céréales font aussi fuir le calcium.

L’ostéoporose et les fractures osseuse sont accrues chez les personnes âgées ménopausée et les personnes ne pratiquant pas de sport . ( Pas de sport pas = de synthèse osseuse efficace!). Des études montrant une multiplication par trois à cinq des fractures chez les adolescents qui consomment régulièrement des boissons acides (sodas).

La densitométrie est l’examen de référence pour diagnostiquer et surveiller votre masse l’osseuse.
Nous avons vu que notre corps peu être surchargé an déchets acides . D’où vient cette surcharge?
C’est simplement que l’organisme ne peut plus ni les neutraliser ni les éliminer.

2) Formation de dépôts

La surcharge d’acidité sur le tissu conjonctif a pour conséquence la déminéralisation des cheveux,
des ongles et des os, l’apparition de caries, un excès d’acidité gastrique, l’inflammation de la muqueuse gastro-intestinale, la constipation et des douleurs nerveuses, musculaires et articulaires etc. (comme nous l’avons vu plus haut) .

Un tissus conjonctif est un tissu dont les cellules sont séparées par de la matrice extra cellulaire. Ces tissus constituent le 2/3 du volume total chez l’homme. Ils sont impliqués dans les fonctions de soutien, de protection, de nutrition, de liaison, de réparation des tissus, de mouvement, de réponse immunitaire, de croissance et de stockage. Notre tissu conjonctif a, en plus de sa fonction protectrice, une autre fonction importante: il sert de moyen de communication entre nos organes, nos cellules et nos tissus. C’est particulièrement important pour notre système immunitaire car les cellules se déplacent à l’intérieur du tissu conjonctif pour rejoindre leur destination; si le tissu conjonctif est encombré de déchets et trop acide, la liaison est interrompue et la communication perturbée. Des perturbations du système immunitaire comme les allergies et les affections rhumatismales peuvent alors se développer.

3) Flore intestinal siège de la bonne santé :

L’intestin est plus qu’un simple organe de digestion: il vit ! Dans notre intestin se trouvent prés de 100 billions de bactéries, 10 fois plus que nos cellules corporelles. Ces petits être vivant sont indispensable dans notre processus de digestion et notre système immunitaire.
Il existe plus de 500 bactéries intestinales capables de nous envahir et de nous approvisionner soit en produits métaboliques variables, soit en produits métaboliques toxiques. C’est la flore intestinale qui décide de cette production, or sa structure et sa capacité de réactions sont fortement déterminées par notre alimentation.
Pour que flore intestinale soit en bonne santé, il faut un milieu acide optimal pour les bifidobactéries et les lactobacilles essentiels à notre santé. Par contre, si l’intestin est trop alcalin, des champignons pathologiques et des bactéries vont s’y développer (champignons intestinaux).

Notre alimentation moderne, riche en viande et pauvre en fibres, ainsi que l’utilisation fréquente d’antibiotiques, utilisés aussi lors de l’engraissement des animaux et donc transmis à l’humain lors de la consommation de ces viandes, entraînent une diminution très nette de la présence des bactéries intestinales saines et une augmentation de germes dangereuses.

C’est la raison pour laquelle 90 % de l’absorption totale se produit dans l’intestin grêle et que son tissu absorbant est extrêmement sensible. C’est dans le pancréas que se produit le changement en pH alacalin car il sécrète les quantités nécessaires de bicarbonate (Le bicarbonate régule le pH).

La digestion est donc un processus complexe et délicat, impliquant des mécanismes de réaction entre l’estomac et le pancréas pour maintenir les niveaux optimaux acide/base. .

4) Culturisme et Acidose.

Pourquoi l’acide aminé Glutamine est utilisé en grande partie par l’intestin ?

La glutamine joue un rôle important dans le maintien de l’équilibre acido-basique. La Glutamine est synthétisée à partir de l’acide glutamique et de l’amoniac (NH3) qui est un composé de déchets toxique avec un pH élevé ( c’est à dire base – le contraire d’acide ). Lorsque le niveau d’amoniac est trop élevé, le corps l’élimine de la circulation sanguine en synthétisant de la glutamine. A l’inverse si le corps est trop acide , le corps décompose la glutamine en acide glutamique et amoniac pour augmenter le pH.
Si un individu ou athlète souffre d’acidose, la glutamine va être utilisée beaucoup plus que prévu pour rétablir en partie l’équilibre, ainsi le stock disponible de glutamine va être épuisé et les protéines musculaires (protéolyse) seront dégradées (perte de muscle).
Que l’on soit en sèche ou en prise de masse, les progrès seront ainsi diminués car les Acides aminés essentiels sont aussi dégradés dans ce processus.

  

La fatigue,le manque de récupération ou l’impossibilité de prendre du muscle va pousser l’athlète ou le culturiste à consommer davantage de protéines mais ce sera au dépend de sa santé.

En effet il va être tenté d’augmenter sa quantité de protéines pour compenser les pertes musculaires alors qu’il devrait plutôt augmenter sa consommation de nutriments basifiants et Il rentre ainsi dans un cercle vicieux ( + de protéines = + d’acidité = + de dégradation musculaire … ).

Dans le domaine de la musculation pour avoir une bonne masse musculaire, il faut s’entraîner longtemps et durer et donc pour cela ne pas être obligé de s’arrêter pendant des jours voir des semaines à cause de tendinites ou blessures qui peuvent être liées à un désiquilibre acido-basique.

En effet les bodybuilders ont des blessures courantes comme les tendinites car les articulations sont constamment sollicitées et plus particulièrement avec l’utilisation de charges lourdes .

Une tendinite est l’inflammation d’un tendon. Elle est la conséquence directe d’un mauvais entraînement (importance de l’échauffement et des étirements), d’un manque d’hydratation du corps et d’un taux élevé d’acide urique.
Un corps acide engendre des problèmes tel que:

  • Augmentation du risque de blessure, donc moins d’entraînement par conséquent moins de muscle, moral à plat ,plus de stress…
  • Manque d’oxygène pour le muscle
  • Croissance musculaire limitée

L’autre origine de l’acidité tissulaire réside en la sous–oxygénation cellulaire : toutes les cellules ont besoin d’oxygène pour assumer leurs métabolismes (=aérobie). Or afin de survivre, une cellule en carence d’oxygène modifie son métabolisme et peut se mettre à fonctionner sans oxygène (= anaérobie) – c’est l’une des caractéristique des cellules cancéreuses. A partir de ce moment, le déchet principal est l’acide lactique , présent lors des courbatures, lorsqu’un effort musculaire dépasse les capacités d’apport d’oxygène.

Une alimentation et une supplémentation équilibrées permettent de contrecarrer ces phénomènes qui induisent aussi un état de stress car l’état de stress est aussi un cause de l’acidité de l’organisme.
Outre tout ces problèmes une des conséquence sur le culturiste qui peut être aussi grave est l’insulinorésistance c’est-à-dire la perte de la sensibilité à l’hormone anabolisante l’insuline.
La rupture de l’équilibre acide-base induit aussi une anomalie de l’axe GH-IGF1.
L’expression de IGF1 est donc perturbée et le corps est en état de résistance à l’ hormone de croissance (avec toutes les conséquences qui en découlent ) mais pas en déficit.
L’ hormone de croissance (GH) est donc perturbée à cause de son récepteur. ( L’hormone de croissance est une hormone composé de 191 acide aminés indispensable à l’organisme.) Si l’activité de la GH est perturbée il y a risque de prise de gras et perte de masse musculaire.
La GH stimule la croissance tissulaire, augmente le transport du glucose, des acide aminés et des lipides, augmente la synthèse protéique (production de protéines musculaires, augmentation des myofibrilles) et la formation de réserve de glycogène dans le foie et les muscles…
De plus une autre hormone augmente : le Cortisol qui est une hormone catabolisante.

 IV) Mesures pour réguler le PH? Sortir du cercle vicieux, quel approche concrète?

 1) Bandelette PH attention un moyen simple mais pas vraiment réel.

Vous l’aurez compris l’excès d’acide est néfaste et on a vu que les bandelettes PH permettait d’avoir un aperçu de notre acidité .Mesurer le pH urinaire peut livrer une première indication. Selon le pH, la bandelette de réactif change de couleur, le pH est donc défini grâce à un témoin colorimétrique.. Mais une seule mesure ne suffit pas car le pH urinaire varie en cours de journée et en fonction des repas ingérés. L’urine du matin est acide parce que
davantage d’acides sont éliminés pendant la nuit. Son pH ne devrait pas être inférieur à 6. Une à deux heures après un repas, le pH urinaire devrait toujours être basique en raison de « l’afflux de bases « .

Chez des personnes souffrant d’acidose, les pH urinaires sont en général acides. À tout moment de la journée, les afflux de bases sont moins importants que chez les personnes ayant une dynamique acidobasique équilibrée.

On aura donc plus d’informations, si on mesure le pH urinaire 3 fois par jour pendant une semaine.
Mais ici aussi l’impression est trompeuse: on peut mesurer des pH basiques malgré la surcharge d’acidité, si la fonction rénale est tellement défaillante que plus aucun acide ne peut être éliminé ou s’il existe une infection des voies urinaires due aux bactéries produisant de l’ammoniac. Une urine basique dégageant une forte odeur d’ammoniac est également un signe d’une grave surcharge d’acidité. Et les acides qui se cachent dans nos cellules corporelles et dans notre tissu conjonctif, ne seront pas découverts grâce à ces bandelettes réactives. C’est seulement grâce par un apport de potassium qu’ils seront mobilisés et éliminés.

2) Alimentation, bodybuiling et santé

L’alimentation est le principal moyen d’action pour redresser une situation d’acidose que ça soit pour le culturiste, l’athlète ou une personne normale .
Monsieur Schiefer, directeur de l’équipe d’athlétisme (vitesse et haies) de Hesse, raconte : <<Surtout dans les disciplines athlétiques orientés vers la vitesse comme, la course à pied, la course d’endurance et le 100 à 400 m, on accorde une grande importance à l’équilibre acido-basique. La capacité de performance d’un sportif dépend dans une large mesure d’un pH optimal. Les entrainements intensifs prioritaires dans nos disciplines pour travailler rapidité et endurance, entraînent une hyperacidification forte et durable de la cellule musculaire qui limite la performance et influence négativement la régénération.>>.

Consommer beaucoup de protéines pour prendre de la masse musculaire n’est pas super efficace surtout pour le débutant car consommer beaucoup de protéines peut produire des effets indésirables. C’est pas en consommant 5 grammes de protéines par kg de poids du corps que l’on va construire du muscle. Le muscle est constitué de nutriments essentiels : eau ,protéines , myoglobine (substance permettant la contraction anaérobie), de lipides, glucides, potassium, magnésium… L’apport de seulement 1,4 à 2, 5 g de protéines ( animale ou végétale) par kilo de poids corporel  est recommandé.
Si vous faites par exemple 7 repas par jours essayer de diviser vos apport de protéines par exemple 100 grammes de viande à chaque repas ou équivalent en poisson, oeufs ou laitages.
En période de sèche on peut monter le ratio de protéines mais pendant un certain temps et pour compenser augmenter les fruits et légumes pour leur caractère basifiants.
Les fruits et légumes apportent beaucoup de minéraux notamment potassium magnésium calcium…
Les eaux minéralisés tel que Arvie ,St-Yorre ,Quézac sont chargées en bicarbonates et sont importantes pour le corps par contre lisez l’étiquette et regarder les dose de sodium et fluor (le fluor est toxique à haute dose).
Vous l’aurez compris, les fruits et légumes sont très utiles de part leur apport en micro-nutriments, mais aussi en éléments basifiants.
Les citrates, sels de l’acide citrique, sont performants et ce sont des produits alcalins bien tolérés. Quand ils sont utilisés en liaison avec un drainage intestinal, ils sont encore plus efficaces puisque le métabolisme hépatique est ainsi soulagé.

3) Potassium et régulation du PH.

Un des problèmes de la surcharge d’acidité, c’est que les acides se cachent dans les cellules et ne peuvent pas être transportés hors du tissu. Il existe dans les cellules un système d’échange qui troque des acides contre des ions potassium. Si les cellules sont envahies par trop d’acides, ceux-ci restent dans la cellule et le potassium en est expulsé. Conséquence : les cellules s’appauvrissent en potassium et  souffrent de l’excès d’acides qui ne peuvent plus être éliminés . Si nous prenons du potassium en renfort, les acides peuvent de nouveau être expulsés des cellules grâce au système qui s’appelle la désacidification intracellulaire . Seuls le potassium et le magnésium possèdent cette propriété, les sels de sodium ne permettent pas cette désacidification intracellulaire. Le potassium est aussi important pour le métabolisme osseux .En Allemagne, les hommes absorbent en moyenne 3300 mg de potassium par jour et les femmes 2860. Les études canadiennes mais aussi américaines considèrent que tous les adultes doivent prendre 4700 mg de potassium par jour. Cette prise de potassium (exogène) est nécessaire afin de prévenir une hypertension, les attaques cardio-vasculaires, la sensibilité au sel de cuisine, les calculs rénaux et l’ostéoporose.

  • Citrate de potassium : le potassium désacidifie les cellules, régule le pH sanguin,empêche les perturbations du rythme cardiaque et est essentiel pour de nombreux systèmes enzymatiques. Le citrate de potassium est très alcalin et dissout les calculs rénaux. La nourriture industrielle est responsable du manque fréquent de potassium.
  • Citrate de magnésium : c’est le minéral anti-stress le plus important, il prévient les calculs rénaux et les maladies artérielles, il détend et apaise les crampes. De nombreuses personnes souffrent d’un manque de magnésium ! (voir l’article Le Magnésium)
  • Citrate de calcium : sous cette forme le calcium est parfaitement bio-disponible, il est alcalin et essentiel pour l’ossification.
  • Zinc : Il favorise l’élimination du gaz carbonique, partie essentielle de la carbo-hydrase…
  • Vitamine D : renforce les os, protège du cancer et des maladies cardio-vasculaires

Le corps tend à conserver les citrates pour équilibrer le pH et en particulier le pH sanguin. Les citrates sont de véritables éponges captant les toxines. Les citrates ,une fois absorbés, sont métabolisés par le foie sous forme de bicarbonate.

Durant 41 jours, 19 personnes de 50 ans et plus ont pris du bicarbonate de potassium ou un placebo. Puis, elles ont été successivement soumises à deux régimes alimentaires: l’un à faible teneur en protéines, le suivant fortement protéiné.
Selon les résultats, le régime fortement protéiné a causé une excrétion accrue de calcium, laquelle était atténuée et compensée chez les sujets qui prenaient du bicarbonate de potassium. Le bicarbonate aurait aussi eu pour effet d’améliorer l’absorption métabolique du calcium chez les sujets du groupe actif.

Comment utiliser le bicarbonate de potassium ?

Le bicarbonate de potassium se trouve en laboratoire à très bon prix. Il ne faut pas commencer par une forte dose par exemple 1 g à 2 grammes au début puis on augmente doucement.
Je ne vous conseille pas de consommer plus de 10 grammes sans l’avis d’un médecin ou d’un expert.
Ce qui compte c’est l’équilibre, ne pas faire d’excès car le bicarbonate de potassium est mortel à fort dose. Risque d’ arrêt cardiaque et vomissements .
Le bicarbonate de potassium ne nécessite pas de prescription médicale mais discutez-en avec votre médecin .
Le soucis avec de bicarbonate de potassium est le respect de la prise on ne peut pas prendre le bicarbonate de potassium alcalin avec un élément acide car du gaz carbonique s’en échappera ce qui peu être très gênant.
Il y a 2 solutions:

  • Soit par exemple prendre le bicarbonate pendant l’entrainement par exemple avec du glucofast (boisson glucidique). Mais du coup il faudra éviter de prendre des BCAA en même temps pour éviter toute interaction. (En général si un rot s’échappe c’est que l’on a pas digéré nos protéines).
  • Ou soit un peu loin d’un repas en milieu de matinée par exemple.
  • Pour le culturiste qui fait 6 à 7 repas cela reste difficile. Il reste au milieu de la nuit par exemple 5 grammes. Ou aussi le soir avant d’aller dormir si le repas a été éloigné et qu’il n’y a pas de collation avant d’aller dormir.
Combien de temps pour parvenir à rétablir l’équilibre acido basique?

Le foie est considéré comme la principale plate-forme de régulation de notre énergie vitale. Or la santé optimale se traduit par une circulation harmonieuse de l’énergie vitale ! Le faite de s’alimenter autrement et d’avoir une hygiène de vie stable avec une activité physique indispensable va d’abord soulager les organes.
Le fait de boire quotidiennement suffisamment d’eau et de consommer des aliments omniculaires (qui contiennent une quantité importante de substances nutritives) stimule l’activité d’élimination des reins .
Une dépense physique régulière liée à une respiration profonde favorise l’activité des poumons, assure l’approvisionnement de l’organisme en oxygène et en substances vitales grâce à une meilleure circulation sanguine, et stimule l’activité lymphatique permettant ainsi l’évacuation des toxines.
Généralement au bout de quelques jours on ressent quelques bénéfices, ensuite, plus l’équilibre est maintenu dans le temps et plus l’organisme se renforce.

Au début c’est comme un verre vide qu’il faut recharger il faut un apport de minéraux et vitamines au dessus des apports conseillés. De plus la supplémentation est augmentée pour les sportifs, femmes enceintes, personnes âgées, et femmes ménopausées.
Sur le plan physique ,on peut faire : bains complets, bains de pieds, de mains, de bras, compresses, rinçages, massages, bas alcalins,, inhalations, soins des dents, etc… Cette alcalinité optimise particulièrement le travail d’élimination de l’épiderme et des muqueuses, prévient les irritations et stimule la séborégulation de la peau et il s’en suit une meilleur récupération musculaire. Les reins, l’intestin et les autres organes d’éliminations se trouvent fortement soulagés par cet effet physiologique.

On voit bien les pièges courants et élaborer un plan alimentaire est indispensable pour avoir un bon équilibre alimentaire.
Respecter l’équilibre acide-base est la clé d’une bonne croissance musculaire dans les meilleurs conditions et ainsi éviter tout problème qui peut freiner la progression

Sportivement Vôtre

H. SEKKIOU
avec les conseils du Docteur Guy Puydoyeux
2e cycle – MIC – Néphrologie – ECN 219 – Troubles de l’équilibre acide-base

Fiction, démystification et vérité sur « L’équilibre acido-basique » (EAB)
anthony S COLL(1999) Immunomodulatory activity of curcumin, Immunl ,Invest 28:291
3 Frassetto L, Morris RC, Jr., Sebastian A., “Potassium bicarbonate reduces urinary nitrogen excretion in postmenopausal women,” Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 82, no. 1 (1997): 254-9.
4 Welbourne TC, Joshi S., “Enteral glutamine spares endogenous glutamine in chronic acidosis,” J Parenter Enteral Nutr 18, no. 3 (1994): 243-7.
5 Bushinsky DA., “Acid-base imbalance and the skeleton,” Eur J Nutr 40, no. 5 (2001): 238-44.

http://blog.nutrition-outlet.org/2011/11/Consequences-de-la-rupture-de-l-equilibre-acido-basique—Comment-y-remedier.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :