filoulaterre

Lèves-toi, debout Lèves-toi pour tes droits Lèves-toi, debout N'abandonne pas le combat

Les mystérieuses stèles de Lourdes

 gerry carnelian

Bonjour Deï Mian. Je me permets de te contacter, car après avoir vu cette vidéo sur les stèles, j’ai eu une impression de « déjà vu ». Quelques recherches plus tard j’ai trouvé : j’avais remarqué ce même type de symboles (et parfois exactement  les mêmes) sur les tablettes de Glozel (fac-similés aisément consultable sur Wikipédia, pas besoin de faire des recherches compliquées, pour une fois).
 La thèse de Hitz et essai de déchiffrement:   http://romano03.free.fr/hypothesesdehitz.htm

LE MYSTERE DE GLOZEL ET LES EXTRATERRESTRES GEANTS:

http://atlantide-mu.over-blog.com/article-glozel-et-les-extraterrestres-geants-84186707.html

http://www.lefigaro.fr/culture/2010/02/23/03004-20100223ARTFIG00445-le-decouvreur-de-glozel-emporte-son-mystere-.php

http://www.ldi5.net/archeo/gloz.php

http://mystere-et-insolite.lo.gs/glozel-la-grande-aventure-de-l-ecriture-a49938998

http://jean.dif.free.fr/Images/France/Glozel/Histoire.html

Par contre, je ne sais pas si cela va vraiment nous faire avancer, puisque personne n’a encore pu là aussi les décrypter… Mais bon, si on peut aider…
Meilleur traduction??:
On retrouve le même genre d’inscriptions sur certains pétroglyphes (Skyrock, à Bishop, Californie) remontant à la préhistoire. C’est moins net car ils sont mélangés à d’autres dessins de chasses, et nombre d’autres beaucoup plus étranges (surtout pour l’époque.). Photo : https://filoulaterre.files.wordpress.com/2015/03/57763-petroglyphespcolla.jpg
 5D3_9873_tweak28234774611_0795772665_mIMG_3357_tweakIMG_5156_tweak14455655315_96cb8f325e_mIMG_5149_tweak5D3_8178_tweak
En fait, d’après mes recherches, le texte de la stèle serait du démotique (époque romaine soit entre -100 et 500) et pourrait se traduire approximativement (en même temps, j’ai pas appris le démotique en une soirée) par « Apporte ta protection à celui qui est (dessin de petit bonhomme (je pense qu’il n’avaient pas de mot pour le décrire d’où le dessin)) ». Je peux me tromper mais il faut reconnaître que ça collerait plutôt bien. A+.

ps: si tu veux te mettre au démotique (c’est assez rigolo en fait, quoique parfairement inutile) : http://oi.uchicago.edu/sites/oi.uchicago.edu/files/uploads/shared/docs/saoc45.pdf

Hello, je voulais te remercié pour tous les voyage que tu nous fais partager tu cartonne, sinon j’ai partagé ta vidéo sur un forum
http://www.mysteredumonde.com/forum/post29701.html#p29701
et la un collègue du fofo bien calé en histoire ma donné une réponse a ces stèles et leurs inscription ainsi que l’endroit d’extraction de celle-ci, peu être te guiderons dans tes recherches 😉 voici ça réponse:

Jusqu’au 13è siècle cette région était pluriculturelle, on y trouvait toutes race, ethnies et religion et ce jusqu’à la croisade dite des « albigeois » .

De plus ces stèle proviennent non pas d’une carrière mais d’un cimetière qui s’étendait du château a l’église st Pierre. elle furent enlevées pour cause d’urbanisation.

L’écriture n’est pas plus mystérieuse pour autant, il semblerait que cela soit une forme d’écriture syriaque :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_syriaque (il en existe plusieurs formes)

il était de coutume de représenté le métier ou le symbole de la personne a cette époque ou peu savait lire. si vous ete attentif vous y verrez des marteau, des ciseaux etc …
Je dirai donc vu la taille et les représentation gravé dessus qu’il sagit simplement de la stèle de la tombe d’un enfant syriaque.

encore merci pour tes vidéo

Cédric Trak

 +Deï Mian Hello, j’espère que tu ne prend pas mal les réflexions du collègue, pour ma pars j’essaie juste de faire avancé les recherches sur se sujet et je suis ouvert a toute possibilité logique et pense que l’union fais la force dans beaucoup de domaine, si je trouve d’autre réponse possible je te les ferai parvenir si sa te gène pas, encore merci et bonne continuation Big Up!
Pio Lazy

Pourquoi il ne met pas lui même sa réponse ???
Leyre CAILLEAU

Super la vidéo! En fait le petit être est un des élémentaux de la nature. J’ai eu affaire au même à l’âge de 17 ans chez mes parents. Ce sont les êtres que l’on peut voir si nos glandes fonctionnent correctement. En fait pas d’extraterrestres, mais des élémentaux de notre mère nature tout simplement. Le chemin spirituel et physiologique permet de comprendre nos différentes civilisations et comment refaire connaissance avec tous les éléments qui nous entourent : eau, air, feu, terre. Voilà! J’aime éclairer le chemin de personnes qui cherchent. D’autres ont trouvé avant moi et c’est un régal de trouver les vraies informations avec des personnes comme vous Deï Mian. Le yi-jing ou yi-king nous apprend à les comprendre. Mais d’abord, le travail commence par soi-même pour mieux comprendre ce qui s’est passé sur notre belle planète. Merci!
fred san

tatiwogran

11 minutes 14 sec stèle de représentation des énergies opposées.
Yves Thuillier

sur la deuxième stèle, le cercle aplati représente la bouche, le glyphe en zigzag pourrait figurer le cobra
Sté Stillgard

Inintéressante vidéo…. Mais toutes les stèles semblent avoir un fort intérêt symbolique… et même bien plus puissamment que celle qui semble attirer l’œil ici !
Gérard L’Eduen

Bravo pour tout ce que tu fais !!!!!…..(et pour Origine 🙂 )
Pour le mont Béout, les carrière sont sur Google map avec des photos.
Merci encore pour tout…
Leyre CAILLEAU

Pour la carrière, ils ont tout enseveli et j’en suis sûre pour ne pas qu’on sache. Les plaques tectoniques ont beaucoup bougé pendant le déluge et des vestiges remontent encore quand même aujourd’hui. Par contre, les stèles me confirment ce que mes recherches ont donné.
Jean Omnes

 Oui ce sont les extras terrestres qui ont caché les carrières de sarcophages pour que personne ne sache comment les mérovingiens, puis les carolingiens enterraient leurs morts. Pour ce qui est des stèles en béton qu’est ce que vos recherches ont donné ?
 Deï Mian a partagé ce contenu.
ce sont des lettres égyptiennes de l’époque romaine. le 2è glyphe en partant de la gauche est la lettre M et sert à désigner la chouette
Comme je l’ai déjà dit il faut arrêter de délirer et se renseigner avant, auprès des érudits locaux avant d’engager une telle démarche et de bluffer les gogos.
1) les sarcophages sont mérovingiens et viennent des carrières du Béout que tout le monde connait
2) Il n’y a pas de carrières aux grottes du Loup
3) Il ne s’agit pas d’un cimetière, mais d’une reconstitution en béton de dalles basques réalisée par Mme Le Bondidier, ancienne conservatrice
4) Il n’y a aucun langage mystérieux, mais uniquement une reproduction fruste de personnages et de symboles
5) La dalle en question comme de nombreuses dalles représentent le défunt et non ET
6) Pour ce qui est des signes j’évoque leur signification sur le site patrimonial www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr dossier petit patrimoine bâti, les cimetières
7) Toutes ces tombes sont reproduites dans un ouvrage : les tombes basques de Colas
Petite remarque sur la 3eme stèle, je trouve que le symbole de gauche ressemble au logo de la boisson énergétique monster… « le sigle (le M) est en vérité formé de 3 fois la lettre hébraïque Vav qui a une valeur numérique de 6… »

Merci, pour ton travail, continues à éveiller les consciences !
Merci Deï Mian pour tes investigations.ૐ  Pour l’écriture, essaye celle la: http://fr.wikipedia.org/wiki/Brahmi  ps: je trouve le petit sentier trés joli et dit aux spécialistes d’aller consulter les généralistes… Peut être que Vayu, divinité du vent et de la respiration, père de la force décidera de moins couvrir ton micro un de ces jours, namashkar (je salue le divin qui est en toi)

Deï Mian

NBB : musique tirée de l’album Miracle de Two Steps from Hell –  » Science « 
 tatiwogran

Bonjour,
première stèle 10minutes 56sec cercle de la représentation de l’énergie libre.
11minutes 08 sec stèle de échanges d’énergie libre.
Merci pour cette vidéo.
Eh « friend » il faudrait arrêter de délirer. C’est sympa de parler de Lourdes, mais on se renseigne avant. Pour les inconditionnels d’ET :
1) Ce n’est pas un cimetière, mais un dépôt lapidaire fait de sarcophages mérovingiens et de copies en béton de stèles basque discoïdales réalisées par Louis et Margalide  Le Bondidier ancienne conservatrice du Musée. Il n’y a aucun corps enseveli
2) Il n’y a pas des stèles découvertes au Béout, où se trouvent par contre des restes des carrières de sarcophages mérovingiens.
3) Ces carrières ne sont pas au sommet, mais sur un flanc de la montagne et sont bien connues des locaux et même indiquées comme sentiers de découverte à partir du village d’Omex.
4) Effectivement deux ou trois stèles mériteraient une étude approfondie, mais avant tout, il serait utile de connaître le village basque d’origine, d’où viennent les originaux. Voilà une recherche intéressante. Il faut savoir que Louis Le Bondidier était en relation épistolaire avec Louis Colas, le spécialiste des tombes basques (1923). Louis  évoque la découverte de stèles discoïdales à Campan (village vers Bagnères). Une autre recherche intéressante à faire.
5) Les symboles représenteraient  le défunt (gravure grossière). Certains auteurs y voit le Christ. Au-dessus, à droite le serpent, symbole récurent dans nos vallées. En revanche j’ignore ce que représentent les trois chiffres et le cercle prolongé d’un trait. Mais naturellement, cela n’a rien à voir avec les glyphes égyptiennes ou des extra-terrestres. Louis Colas dans son ouvrage La tombe basque évoque  pour quelques stèles, certaines similitudes avec des stèles berbères dont les habitants auraient été influencés par les phéniciens. C’est dans cette direction qu’ il faudrait creuser.
Voir aussi le site patrimonial www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr , dossier petit patrimoine architectural
Tes travaux sont cool, tu devrait si tu veux couper le son parfois et nous faire les commentaires après. En radio je m’écoutais souvent pour améliorer la diction et surtout la compréhension vis à vis des auditeurs – En continuant ton style amélioré tu trouverais plus facilement des sponsors voir vendre tes reportage en recoupant toutes les infos glanées. garde toujours les originaux des rush. Moi qui aime ce genre de vidéo, c’est pour moi très dur de te suivre. Merci pour le travail accompli.

Très intrigant.

Je suis tombé sur votre chaîne tout à fait par hasard en visionnant la vidéo sur Tiwanaku.
Habitant à Lourdes, qui plus est en face du château et du Béout, je n’avais pas connaissance de l’existence des ces stèles.
Par curiosité, j’irais voir sur place au Béout si je trouve des indices sur la localisation de cette fameuse carrière de sarcophages et de stèles.
je ne veux pas dire de conneries mais il me semble qu une carriere se situe pres de la grotte du loup…
suzanne boulanger

bravo pour ton exploit et courage tu va trouver la prochaine fois je suis curieuse d’en savoir plus
Suzanne Vermeersch de lourdes
J’adore !! Deïmiam, as tu pensé à faire une page pour expliquer la préparation que tu estimes nécessaire pour entreprendre ces genres de voyages (financier, débrouilles, minimum à ne pas oublier, listes des endroits que tu n’as pas put faire ou qui sont méconnus mais extraordinaires..) Merci à toi de pour ton courage et ta foi 😉
Très intéressant. Merci.
C

salut Dei Man, en fait la carrière que tu cherchais était bien sur le mont Béout, on peut voir des photo sur google earth, voici les coordonnées: 43°04’56.02 »N par 0°03’51.02 »O voilà pour les curieux, c’est une carrière de sarcophage (si,si).
fred san

trouver carriere  :
pq ne pas utiliser pendule ?
(dans les regles deonthologiques, tu touches a religion donc respecte puije? doisje? aijeledroit ?(surtout)))
fatiguant ensuite cets certain (1h terrain = 1 journee de marche en gros).
Carriere sous terraine ?
Ahlam El AmraniCertains caractères ressemblent à des chiffres en arabe
LE FAUCHEUR

qu’est-ce que des basques pouvez bien fair aux brésille ?
Pourquoi dites-vous que les stèles viennent du Béout ? Elle ne viennent pas du Béout. Leur provenance est bien connue et incompatible avec la roche du Béout sur laquelle vous avez marché. Les sarcophages viennent bien du Béout, mais il n’y ont pas été « trouvés », ils y ont été extraits, dans une carrière prévue à cet effet, utilisée pendant de longues années. Des siècles, en fait.

 Nombreuses photos disponibles. La carrière n’est pas au sommet du Béout, mais juste à côté de la route.
je viens de voir ta vidéo et comme je ne suis pas du tout de cette région, j’ai regardé par curiosité sur google earth si on pouvait voir quelque chose concernant le lieu de cette carrière… Pour moi, j’ai l’impression de voir une carrière abandonnée le long de la route menant à Omex… coordonnée GE : 43°05’40N  –  0°04’28O… si ça peut avancer tes recherches ou si ça parle à quelqu’un…
Jean Omnes

 Ces carrières sont hyper connues et bien visibles. Elles  se trouvent sur tous les sites de recherches. Et il y en a pas qu’au Béout. Ce sont des carrières de sarcophages merovingiens, dont beaucoup ont servis durant des siècles, comme abreuvoirs pour le bétail.
 Jean Omnes

 Eh « friend » si tu veux des infos pour la suite de ton video gag, tu consultes le site patrimonial www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr, dossier patrimoine naturel pour les carrières de sarcophages mérovingiens et non du XVIe ou XVIIe siècle  et le dossier petit patrimoine architectural, les cimetières, pour les copies des stèles basques du château-fort. En dehors du fond j’ai bien aimé la forme, « friend ».
Connaissant bien l’endroit, j’avais toujours été surpris par l’aspect de cette stèle qu’y n’avait pas échappé a mon attention aussi… merci donc pour les quelque explications .. =)

Excellent.

Fait penser aux ondines, voir site de dominique kubler – kubondines et facebook.
Répondre
 mostef

google earth coordonnée : N 43°05’42 » ; W 0°04’30 » dans la courbe du virage au bord de la petite route.
Tom Del Arco

Bonjour, c’est juste pour savoir qu’est ce qu’il prouve que ces stèles n’ont été tailler récament par des locaux et exposer avec les vrais stèles ?
Jean-Luc Laplagne

Pour Deï Man, La carrière des sarcophages du Béout, près de Lourdes. Avec de la musique planante pour accroître le suspense. Vidéo de Karl Superd, sur You tube et Vimeo : clic.

beau travail mec j adore tes vides
Je dirais que la forme en trou de serrure des stèles m’intrigue plus de les symboles, merci bien tchao…

Евендер Петров

tu sors des sentiers battus lol si je puis dire, super! de nouveaux éléments qui changent de ce que l’on voit d’habitutde. je vais faire des recherches sur ces stèles. Merci

maurice toulze

en écoute,  dur dur le choix de la rubrik du partage archéo ou ufo?

Glozel va-t-il faire plier l’archéologie officielle ?

Ce commentaire a été fait par Norbert Gabriel à la suite de mon article du 11 août. Conformément à la politique voulue par Agoravox, j’en profite pour relancer le débat.

Pour bien montrer que l’affaire ne date pas d’hier, voici quelques extraits d’un de mes ouvrages écrit dans les années 80, publié en 93.
Le 1er mars 1924, en labourant un champ, non loin de Châtel-Montagne, près du carrefour de voies antiques de Ferrières-sur-Sichon, à 55km du Crest à vol d’oiseau par la vallée de l’Allier, un jeune homme de 17 ans, Emile Fradin, habitant du village de Glozel, mit à jour un fossé d’inhumation de forme ovale. Bien qu’on lui ait refusé la modeste subvention de 50 francs qu’il avait sollicitée, il s’intéressa à sa découverte et poursuivit ses fouilles avec l’aide du docteur Morlet. Et les deux hommes découvrirent des choses étonnantes. C’étaient d’abord des os sculptés (hameçons, harpons, navettes, têtes de femme et d’homme) sur lesquels des dessins avaient été parfois tracés (loup, félin, bovidé, renne). Mais c’étaient aussi des tablettes d’argile d’écriture alphabétiforme. A ce jour, personne n’est arrivé à comprendre l’écriture glozélienne…
 Au départ, il s’agissait pourtant là d’une découverte importante, beaucoup plus riche de significations que les huit cavaliers gaulois de Gondole enterrés avec leurs chevaux… importante parce qu’elle témoigne d’une culture d’inhumation bien établie (ce qui devrait intriguer Antenor qui a beaucoup réfléchi sur le sujet) et plus précisément d’une culture où l’ovale est un symbole religieux ( ce qui m’a intrigué dès le début puisque j’y vois un symbole du judaïsme ancien, voire phénicien/cananéen, comme je l’ai expliqué dans mes ouvrages et articles divers). A noter que ce n’est pas le seul exemple de sépultures où l’ovale est représenté avec, parfois, en plus, le défunt enterré en position foetale… comme dans l’oeuf de la renaissance druidique – ma thèse).
Mais aujourd’hui, grâce à l’internet, l’affaire Glozel redevient d’actualité. Il aura fallu 85 ans mais aussi le courage et l’opiniâtreté d’Emile Fradin.
 Philologue allemand spécialiste du Proche-Orient ancien, Herbert Sauren, qui a par ailleurs entrepris de démontrer que la plupart des textes en écriture ibérique pouvaient s’interpréter par des langues sémitiques de l’antiquité, a repris sous cet angle l’ensemble du corpus épigraphique de Glozel établi par le docteur Morlet, ainsi que les parallèles donnés par le même dans ses « Origines de l’écriture », et en a proposé une étude épigraphique, une translittération, une traduction complète ainsi qu’une liste du vocabulaire sémitique (cf Wikipedia)
Enfin, pour lever toute équivoque et réfuter toutes accusations de falsification, citons seulement la traduction que donne le philologue et linguiste suisse Hans-Rudolf Hitz de la tablette GLO-71 qui pourrait se rapporter à un évènement de l’an 107 avant J.C. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Glozel).
Comment ne pas voir dans ces nouvelles interprétations la confirmation de ce que j’ai écrit dans les années 80 ?
1° Une forte influence phénicienne puis judaïque que la Gaule a reçue du Proche-Orient. Dans le cours de cette histoire, l’exil des Juifs à Babylone marque une rupture, un tournant ou une accélération ; car beaucoup avaient fui et s’étaient expatriés. Il faut donc réfléchir sur le rayonnement que les exilés ont pu avoir sur leur diaspora à leur retour en Palestine. En cela, les manuscrits de la mer Morte nous sont d’une aide précieuse. L’origine du christianisme en Gaule ne peut s’expliquer, dans sa logique, qu’en passant par ce chemin.
2° Le lien que j’ai fait entre cette écriture glozelienne et les lettres/repères portées sur le vase de Vix pour lequel j’ai proposé une réalisation à Gergovie/Le Crest dans ses forges de Saint-Amand-Tallende. Par exemple, l’explication que j’ai proposée pour la lettre A que l’on retrouve à Glozel sous ses deux formes pourtant différentes mais aussi un tableau de correspondances que je ne présente aujourd’hui que comme un sujet de réflexion, n’étant pas spécialiste dans la langue grecque récente ou ancienne.
3° Mon interprétation d’un texte gravé sur un galet de forme ovale dans lequel j’ai proposé d’y voir une représentation des constellations célestes,  et enfin un essai d’interprétation épigraphique du ciel qui me semble beaucoup plus proche de l’Antiquité que du Moyen-âge.
Je ne dis pas que mon interprétation épigraphique du ciel remonte à une très haute antiquité. La présence de l’oméga majuscule qui, dans mon croquis, « coiffe » le petit charriot de l’étoile polaire est, parait-il, relativement récent dans l’écriture grecque. Il est, en revanche, à rapprocher, me semble-t-il, du diadème/torque de la dame de Vix, donc au VIème siècle. Voici l’interprétation que j’en ai donnée dans mon « Histoire de Gergovie ».
Qu’en est-il aujourd’hui de la situation ? Après les fouilles officielles de 1983 suite à la demande d’élus locaux, un rapport résumé de 13 pages fut rendu public en 1995. Les auteurs de ce rapport ont estimé que le site de Glozel était médiéval, qu’il contenait des objets de l’âge du fer, mais qu’il avait probablement été enrichi par des contrefaçons. De même, quand j’ai proposé de situer Gergovie sur l’éperon du Crest, la Direction Régionale des Affaires culturelles d’Auvergne, après avoir envoyé des archéologues sur place, en avait conclu que le site n’était pas antérieur au Moyen-âge… comme si l’on pouvait dater l’âge d’une pierre !
Voilà bien ce qu’est l’actuelle archéologie dite scientifique ! Parce qu’il existe, à Glozel, de nombreuses tablettes dénuées de sens, on pense tout de suite à des faussaires. On ne s’interroge même pas sur ce que pouvait être un lieu mystique antique où les scribes attitrés se faisaient rétribuer pour écrire les dédicaces et supplications demandées par des pèlerins illettrés. Le rendement étant de tout temps, il devait bien arriver un moment où les scribes débordés, ou pressés ou incultes, faisaient semblant… jusqu’au Moyen-Âge, pourquoi pas ? Et dans la passion du siècle dernier, pourquoi n’y aurait-il pas eu des contrefaçons pour dénigrer le site ?
 Voilà bien ce qu’est l’actuelle archéologie dite scientifique ! Elle est incapable de concevoir la permanence dans le temps d’un site mystique ou d’une position militaire hors du commun. Au XIX ème siècle, les érudits notamment bourguignons recherchaient des éperons barrés comme on va à la pêche et aujourd’hui, on se refuse toujours jusqu’à l’absurde à voir le remarquable éperon du Crest.
Manifestement, il y a quelque chose qui, aujourd’hui, ne tourne pas rond dans l’archéologie officielle.
Advertisements

2 Commentaires

  1. lacombe thierry

    Bonjour effectivement quelques similitudes avec certains alphabets ancien sans toute fois être bien convainquant…
    Le plus curieux dans cette affaire c’est que cette langue lointaine est gravée sur une stèle moyenâgeuse ce qui est certain de par sa forme, donc pourquoi l’alphabet serait-il plus ancien que cette période?
    Sachant qu’a l’époque il était de coutume de représenter des dessins plus que des lettres, un exemple juste à cote de cette stèle.

    Aimé par 1 personne

    • bjr Thierry, merci, désolé j’avais laissé tombé ce blog, des problèmes avec les menus, j’espère pouvoir améliorer, long encore à charger, et mettre a jour.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :