filoulaterre

Lèves-toi, debout Lèves-toi pour tes droits Lèves-toi, debout N'abandonne pas le combat

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs – Bande-annonce:

https://www.youtube.com/watch?v=q5iWK_IahT0

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs –

Partie 4 – Au-delà de la réflexion

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs – Partie 1 – Akasha:

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs – Partie 2 – La spirale:

Mondes intérieurs, Mondes extérieurs – Partie 3 – Le Serpent et le lotus:

https://www.youtube.com/watch?v=VZfTfz-KfAI

LE « MONDE EXTÉRIEUR » EST-IL A L’INTÉRIEUR DE NOTRE CERVEAU ?

Diapositive3 Est-il vrai que tout ce que nous voyons, touchons, entendons et percevons comme « matière », « le monde » ou « l’univers » n’est qu’un ensemble de signaux électriques qui sont produits dans notre cerveau? c.à.d Nous ne pouvons jamais atteindre l’original de la matière en dehors de notre cerveau. Nous ne faisons que goûter, entendre et voir une image du monde extérieur dans notre cerveau.

Diapositive4Ne confronte pas l' »original » de la matière qui existe à l’extérieur mais plutôt la copie qui en est faite à l’intérieur de notre cerveau.

Message édité par MOUSS_ALG le 28-07-2013 à 06:14:52
j'aime0
(Publicité)

n°83589

Profil : Habitué

Posté le 29-07-2013 à 23:19:10  answeranswer +
Prévenir les modérateurs en cas d'abus
Je m’intéresse aussi à cela.. Et, dans tous les cas, on peut dire que la seule preuve du réel, c’est la sensation qui nous la donne. Nos 5 sens décodent une réalité.

Posté le 30-07-2013 à 13:55:07
Le langage va nous permettre de parler des choses en les nommant et en mettant un concept sur une représentation sensorielle.

j'aime0

n°83616

Gnothi seauton
Profil : Doctinaute de bronze

Posté le 31-07-2013 à 16:54:56
Le monde réel ? Autrement dit ce qui « est », l’actuel, sans interprétation ni condamnation et sans justification !

Vaste sujet…

Nous sommes conditionnés depuis notre enfance pour interpréter ce monde réel !

Il ne s’agit pas uniquement de nos sens mais aussi de nos préjugés soigneusement distillés au plus profond de notre pensée !

« Notre pratique est une escroquerie. Bluffer, faire ciller les gens, les éblouir avec des mots qui sont du chiqué, c’est quand même ce qu’on appelle d’habitude du chiqué. »
J.Lacan

Posté le 19-08-2013 à 22:36:47  answeranswer +
On dirait le « matrix » auquel tous les cerveaux sont connectés en réseau. Chaque cerveau participe à l’équilibre du Matrix et le Matrix apporte l’équilibre à chaque cerveau qui y participe !

http://discovermagazine.com/20​02/jun/featuniverse

(l’univers participatif de Wheeler)

Tant de religions, une seule Voie

Tous les dieux se valent

« Toutes les religions ont raison dans ce qu’elles affirment et tort dans ce qu’elles nient » disait Frère Lao. « Ne discutez pas les doctrines et les religions, elles sont une. Toutes les rivières vont à l’océan. La grande eau se fraie mille chemins le long des pentes. Selon les races, les âges et les âmes, elle court en des lits différents, mais c’est toujours la même eau » dit Ramakrishna.

La source est en toi. Nul oeil ne te regarde au fond du ciel que le tien. Tu es la source. Tat twam asi : tu es cela.

Convergence. « Tout ce qui monte converge » écrit Paul Claudel. Réunion. Retrouvailles. Grand pardon. Réconciliation. Partage. Les peuples fraternisent, les peuples ont le ventre et le coeur gros d’un monde meilleur. Proche est le terme. Les peuples ne vont pas mettre bas, non, pas cette fois. Ils vont le mettre haut, ce monde nouveau-né. Très haut, comme la barre à franchir, haut comme la marche à monter. Vous allez voir, les peuples la monteront, la marche. Aucune marche n’arrêtera le peuple en marche.

Maya, déesse hindoue de l'illusion universelle. Tat twam asi. Tu es cela. Et tout n'est qu'illusion... Triomphale est la marche du peuple vers la Grande Arche. L’arche d’alliance de toutes avec tous. Alliance au-delà des races, des couleurs, des origines, des religions et des comptes en banque. Alliance au-delà des anneaux, des tatouages, des bagues et des alliances. Au-delà de ce qui meurt et ne renaît pas. Au-delà des pièges de Maya, des illusions de la matière. Au-delà de ce qu’on sait, de ce qu’on nous a appris, de ce qu’on a compris. L’alliance avec l’Unique, oui, nous l’avons toutes au fond de nous.

Aie foi en toi, car la Source est en toi

Après quinze années de recherches, le Dr Melvin Morse  vient de faire une découverte extraordinaire : il affirme que nous disposons tous dans notre lobe temporal droit d’un circuit biologique spécialement conçu pour dialoguer avec Dieu. Par ailleurs, le Dr Morse pense avoir fait la preuve que les souvenirs de notre vie, voir ceux de nos vies antérieures, se trouvent stockés hors de notre cerveau. Dans le « cloud » divin qu’on appelle les Annales akashiques, ajouterai-je. Encore une énorme convergence entre les enseignements spirituels et les avancées scientifiques…

prendre un humain dans ses bras, n'est-ce pas expérimenter les retrouvailles avec son dieu ?

Ce que nous dit le Docteur Morse, entre les lignes évidemment, c’est que nous n’avons nul besoin d’intermédiaire, puisque nous avons la ligne directe. Nous n’avons pas besoin de soi-disant spécialistes de Dieu. Nous sopmmes tous des spécialistes de Dieu. Nous n’avons pas besoin de prêtre, de shaman, de gourou, de rabbin, d’imam, de sachem, de lama, de monsignor, de rimpoché, de moine, de medium, de voyante, de druide ni d’aucun autre charlatan autoproclamé. Nous n’avons pas besoin d’interprète ni d’aucun intermédiaire.

L’acte le plus courageux est encore de penser par soi-même. A voix haute.Coco Chanel

Pas besoin de gourou, ça pue des genoux

Nous avons la ligne directe avec Dieu. Il entend tout ce qu’on lui dit, mais aussi tout ce qu’on dit, et même tout ce qu’on se dit à part. Dieu nous espionne ? Non, pas de parano. Dieu se tape de ma pomme, sauf si je lui parle. Si je décide d’ignorer l’existence de ma ligne directe avec Dieu, pas de problème, je vivrai comme un lapin, mais je vivrai. Si je décide de m’en servir, si je privilégie ce téléphone-là qui ne coûte rien et qui rapporte si gros, alors là, je me change la vie et celle des autres, aussi vrai que l’amour. Et c’est bien de ça qu’il s’agit, encore et toujours.

Aimer l’amour comme l’Amour m’aime.

Kwan Yin, ou QuanYin, la grande déesse chinoise de la compassion, est une des formes qu'a pris la   DéesseVoilà pourquoi je peux prier Dieu, Yahveh, Elie, Allah, Bouddha, Shiva, Brahma, Vishnou, Kwan-Lin, Jesus, Kachina, Wakan Tanka, le Saint Esprit, la Vierge Marie, Isis, Athéna, Dana, Gaïa, Maya, Kaya, Satan, Seth, Osiris, Enki, Ninhursag, Zeus, Héra, le Père Noël, le Petit Père des Peuples ou la Grande Citrouille, l’important n’est pas qui je prie, ce qui compte c’est de prier. « Pourquoi lavez-vous l’extérieur de la coupe ? demande Jésus.

Ne savez-vous pas que Dieu qui a fait l’intérieur de la coupe a fait aussi l’extérieur ?«

Plonge-toi avec délice dans ton monde intérieur

Mahatma (grande âme) Mohandas Gandhi«Celui qui est parvenu au coeur même
de sa religion est aussi parvenu
au coeur des autres religions.
Mohandas Gandhi

Quel que soit le nom que tu lui donnes, le Dieu que tu pries est ton chemin vers la Source. Un jour peut-être, tu pourras renoncer à l’apparence que tu donnes à ton Dieu, à ses traits souvent si humains. Un jour, tu sauras prier sans avoir besoin que quelqu’un t’écoute. Tu pourras prier sans invoquer ni nom, ni être, ni esprit, ni pensée. La Source déborde infiniment le cadre étroit du mental humain.

La Source ? Cherche en toi. Va t’y plonger avec délice.

Né de la lumière, tu éclaires et ta chaleur éveille d'autres lumières autour de toi

John Lennon had said that the Beatles were more famous than Jesus. No luck, he died five minutes before becoming God.Dieu est un concept
avec lequel nous mesurons notre chagrin
Je crois juste en moi – Yoko et moi –
c’est ça la réalitéJohn Lennon

http://eden-saga.com/philosophie-doctrines-religions-vanite-illusion-une-seule-voie.html

http://www.alkimie.net/pages/conferences/

http://lulle.free.fr/TEXTE3/sang.htm

La révolution intérieure (Krishnamurti)

krishnamurti

Y a-t-il une différence entre ce qui arrive dans le monde extérieur et ce qui se passe à l’intérieur de nous ? Il y a, dans le monde, de la violence, une effervescence extraordinaire, une crise après l’autre. Il y a des guerres, des divisions entre nationalités, des différences religieuses, raciales et communautaires, un ensemble de concepts systématisés se dressant contre un autre. Est-ce différent de ce qui se passe à l’intérieur de nous-mêmes ?
Nous aussi sommes violents, nous aussi sommes pleins de vanité, terriblement malhonnêtes, portant des masques différents selon l’occasion. Il s’agit donc d’un mouvement analogue à la marée montante et descendante. C’est nous, êtres humains, qui avons créé ce qui se passe au dehors, et changer cela est impossible si nous ne changeons pas nous-mêmes en tant qu’êtres humains.
C’est là qu’est la racine du mal. Nous voulons faire quelque chose dans le monde, avoir de meilleures institutions, de meilleurs gouvernements, etc., mais jamais nous n’admettons que nous avons créé ce monde tel qu’il est. Si nous ne changeons pas, il ne pourra changer. Après avoir vécu des millions d’années, nous sommes exactement les mêmes.

Nous n’avons pas fondamentalement changé et nous continuons à ravager le monde. Le fait est que nous sommes le monde, non en tant qu’idée, mais en tant que réalité. Voyez-vous la différence entre l’idée et la réalité ? Nous avons entendu dire que nous sommes le monde et nous en avons fait une idée, une abstraction. Puis nous nous mettons à discuter cette idée pour savoir si elle est vraie ou fausse, et nous la perdons de vue.
Mais le fait est que nous sommes le monde ; c’est ainsi. Donc, nous portons la responsabilité de changer le monde. Cela veut dire que nous portons la pleine responsabilité de notre façon de vivre tous les jours. II ne s’agit pas d’essayer de modifier le chaos existant, de l’embellir, de faire partie d’un groupe ou d’un autre, ou de quelque institution ; en tant qu’être humain qui est le monde, il s’agit de subir soi-même une transformation radicale ; sans cela, il ne peut y avoir de bonne société. La plupart d’entre nous trouvons le changement difficile, par exemple : ne plus fumer. Il y a des institutions qui vous aident à ne plus fumer ! Voyez comme on en dépend.

Peut-on découvrir pourquoi on ne change pas, pourquoi, si on voit le mal – le « mal » entre guillemets – on n’y met pas fin immédiatement ? Est-ce parce qu’on espère qu’il se trouvera quelqu’un d’autre pour mettre de l’ordre dans le monde et qu’on n’aura plus qu’à s’y glisser ? Est-ce parce que nous sommes indolents, psychologiquement paresseux, inefficaces ? Que d’années on passe à acquérir certaines techniques, à terminer ses études secondaires, supérieures, l’université, à devenir docteur, cependant, on ne veut pas consacrer une journée à effectuer un changement en soi-même. Donc, la responsabilité de chacun est d’opérer un changement radical en soi, parce qu’on est le reste de l’humanité.

De la connaissance de soi, Courrier du Livre. J. Krishnamurti

La révolution doit commencer avec vous et moi. Cette révolution, cette transformation individuelle, peut avoir lieu seulement si nous comprenons la relation, ce qui est le processus de la connaissance de soi. Sans connaître le processus complet de ma relation, à tous les niveaux différents, ce que je pense et ce que je fais n’a aucune valeur.

Quelle base ai-je pour penser si je ne me connais pas moi-même ? Nous sommes si désireux d’agir, si impatients de faire quelque chose, d’apporter un certain type de révolution, un certain type d’amélioration, un certain changement dans le monde ; mais sans connaître le processus de nous-mêmes, à la fois à la périphérie et intérieurement, nous n’avons aucune base pour l’action, et ce que nous faisons est condamné à créer plus de misère, plus de discorde. La compréhension de soi ne vient pas par le processus de retrait de la société, ou en se retirant dans une tour d’ivoire. Si vous et moi entrons réellement dans ce sujet avec prudence et intelligence, nous verrons que c’est seulement dans la relation que nous pouvons nous comprendre, et non dans l’isolement. Personne ne peut vivre isolé. Vivre, c’est être relié. C’est uniquement dans le miroir de la relation que je me comprends moi-même, ce qui signifie que je dois être extraordinairement alerte avec toutes mes pensées, mes sentiments, et mes actions dans la relation.

Ce n’est pas un processus difficile, ou un comportement surhumain ; et comme avec tous les fleuves, alors que la source est à peine perceptible, les eaux s’accélèrent à mesure qu’elles progressent et qu’elles s’approfondissent. Dans ce monde fou et chaotique, si vous allez dans ce processus à bon escient, avec prudence, avec patience, sans condamner, vous verrez comment cela commence à s’accélérer et ce n’est pas une question de temps.

Œuvres collectées, Vol. VI – 38 J. Krishnamurti

Bonne lecture, bonne écoute, bon dimanche: Claude Sarfati

Tags : , , ,

4 réponses à “La révolution intérieure (Krishnamurti)”

  1. Adelaïde dit :

    Bonjour Claude,

    Ce texte est plus que jamais d’actualité,
    Les rapports entre les êtres humains sont de plus en plus difficiles, conflictuels.
    L’ esprit de pouvoir , de dualité inculqués par cette société peuvent être un formidable tremplin sur notre façon de fonctionner ,de voir ceux qui nous entourent au quotidien autrement qu’au travers de notre lorgnette obtue
    Se mettre en observation et faire un bilan : positif, négatif
    D’une expérience négative ,si notre petit moi intérieur, notre égo, notre esprit de revanche ,de vengeance acceptent de se taire, nous permet de visualiser , comprendre , analyser , reconnaître que l’aspect positif de cette expérience est indéniablement riche .
    De plus, il est toujours facile de porter un jugement
    Et nous ?
    La peur de se voir comme l’autre, nous bloque ,et si nous étions comme elle ou lui, je n’aimerais pas ?
    ALors autant faire taire cette petite voix intérieure, la fuite est de mise.

    Par contre, si nous prenons le temps de l’écouter, elle nous guidera sur ce chemin de compréhension d’acceptation des différents composants de l’être humain .

    Nous ne sommes Qu’une pièce du puzzle Monde ,
    Il grandira ,si nous lui apportons la nourriture adéquate, en sagesse et en paix, en réflexion

    Papesse

  2. cécile dit :

    Il est très intéressant ce petit Monsieur ! :) merci beaucoup de transmettre ces videos. C’est très enrichissant.

  3. sandrine dit :

    krishnamurti est un père pour nous tous, un ètre extraordinère il donne le chemin vère la libertée comprendre et vivre notre monde intérieur,extérieur. je suis une adepte depuit longtemps il a ouvert en moi une autre visions du monde je lui dois beaucoup ma vie a prie une dimention extraordinaire !

  4. Léa dit :

    La seule révolution qui fonctionne!

Laisser un commentaire

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :