filoulaterre

Lèves-toi, debout Lèves-toi pour tes droits Lèves-toi, debout N'abandonne pas le combat

Un groupe de rap palestinien veut porter plainte contre le parti de Benjamin Netanyahou

Un groupe de rap palestinien, Torabyeh, menace de porter plainte contre le parti politique du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, rapporte le site saoudien Al Arabiya. Le Likoud, parti de droite israélien, a publié dimanche 15 février un clip de campagne (voir ci-dessus) dans lequel l’une des chansons de Torabyeh est associée à l’Etat Islamique.

Dans ce clip, qui a créé une polémique dimanche en Israël, comme le raconte BFM TV, des terroristes demandent leur chemin pour aller jusqu’à Jérusalem. On leur répond «prenez tout de suite à gauche», puis le slogan «La gauche se rend au terrorisme» apparaît. La chanson de Torabyeh tourne en fond sonore du début à la fin du clip. Le but de cette vidéo est de dire que si la gauche gagnait les élections législatives en mars, cela ne pourrait que bénéficier aux jihadistes de l’Etat islamique. Elle vise surtout le «Camp sioniste», une coalition de centre gauche formée par la centriste Tzipi Livni, et le chef du parti travailliste Isaac Herzog.

Sur sa page Facebook, le groupe basé à Amman (Jordanie) a déclaré:

«La chanson intitulée « Ghorbah », de Torabyeh, a été utilisée dans la dernière vidéo de propagande du parti Israélien Likoud qui est présidé par le criminel Benjamin Netanyahou (aile droite sioniste).»

Torabyeh ajoute:

«L’usage de cette chanson dans ce contexte particulier peut seulement être considéré comme une propagande délibérée des sionistes de droite dans le but de faire de la propagande électorale et d’attaquer les sionistes de gauche. De plus, cela implique le groupe Torabyeh dans de graves accusations de terrorisme et d’association à ISIS qui mettent par conséquent la vie des membres du groupe en danger.»

 Le groupe ajoute prendre toute les mesures légales nécessaires contre les responsables.
 Le Times of Israël précise que la chanson de Torabyeh, dont les membres sont descendants de réfugiés palestiniens, évoque le désir du groupe basé en Jordanie de retourner dans les maisons de leurs grands-parents de l’autre côté du Jourdain. Le média a partagé des passages, traduis en anglais, de la chanson:
 Torabyeh

«Je veux juste un endroit où je peux protéger les droits de mon fils

Je ne suis pas un tueur mais je peux commettre un crime pour protéger mes droits

Pour mon pays mon stylo écrit à ma place

Je ne veux pas d’un soldat israélien pour m’empêcher d’être enterré dans mon pays

Je veux être enterré dans le même cimetière que celui de mes grands-parents.»

Les paroles critiquent également les groupes qui dirigent la politique palestinienne:

«Depuis que je suis jeune je rêvais d’être un soldat

Avec le temps j’ai découvert à qui j’étais identifié

Mahmoud Abbas, Fatah, Hamas ou Jabha

Laissez-moi être libre car ce ne sont que des mercenaires

Je ne peux plus avoir affaire avec ces personnes qui vivent un mensonge

L’image est belle mais l’arrière-plan est détruit

Maintenant nous avons besoin d’un visa pour entrer dans notre propre pays ?»

Le Likoud a refusé de répondre au Times of Israel concernant les droits d’auteurs de la chanson utilisé dans le clip électoral.

https://www.youtube.com/watch?v=5zGnGeiMun8

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :